3ème Journée de travail
Vendredi 5 octobre 2012, INP
Salle Lenoir Mérimée, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Introduction au thème de la journée:

La complexité des meubles, tant par les valeurs dont ils sont porteurs que par les techniques et matériaux employés pour leur fabrication ou leur restauration, demande aujourd’hui de plus en plus de compétences de la part du restaurateur.

Le style et la technique d’un meuble correspondent souvent à l’époque de leur fabrication. Dans de nombreux cas, différents métiers sont intervenus : menuisier, ébéniste ou marqueteur, évidement, mais aussi, peintre, doreur, tapissier, bronzier… La diversité des matériaux utilisés (bois, métal, ivoire, écaille, os, cuir, polychromie, textiles…) contribue par ailleurs à la complexité de ce type d’objet.

Lorsqu’il s’agit de restaurer un meuble, le conservateur-restaurateur se doit donc d’être capable d’appréhender ces différents domaines de compétence, ainsi que la spécificité liée à l’histoire et à l’usage de l’œuvre. Il s’agit alors, dans certains cas, de constituer des équipes pluridisciplinaires, en mettant en avant, tantôt la spécificité par matériaux, tantôt par corpus d’œuvre. C’est le cas par exemple de la restauration de coffres ou de cartels. Qui restaure la couche picturale : le restaurateur de mobilier spécialisé, le restaurateur de peinture, le restaurateur de sculpture ?

Par ailleurs, les techniques que développe le métier de conservateur-restaurateur amènent de nouveaux types d’intervention : l’aquarelle, pour des retouches de marqueteries ou de gravures, l’imagerie 3D ou la modélisation mécanique commencent à être des outils qui sont utilisés par les conservateurs-restaurateurs.

L’objet de la journée de travail est d’évoquer au travers de présentations la diversité des interventions, des métiers qui peuvent être impliqués dans la restauration d’un meuble et la spécificité des valeurs (historiques, esthétiques, usage…) dont sont porteurs ces types d’objet. Il sera aussi question des nouveaux types d’intervention qui sont aujourd’hui pratiqués sur les meubles et qui, souvent, participent de la conservation préventive.

Programme de la journée

9h30 Accueil – Introduction
Matinée animée par Benoit JENN, Responsable de l’atelier mobilier aux Arts Décoratifs
10h « A canne rompue… » : réflexions et traitement du cannage d’un canapé appartenant aux collection ethnographiques du Musée du Quai Branly Lea Wegwitz
10h30 Restauration de deux troncs de quête peints dans une collection ethnographique : collaboration entre une restauratrice de peinture et une de sculpture Anaïs Gailhbaud
11h00 Meuble mémorial dédié à l’Empereur Joseph II d’Autriche (1741-1790) (Musée Unterlinden, Colmar) Antoine Stroesser
Pause DEJEUNER (libre)
Après midi animée par Stéphane VAIEDELICH, Responsable du laboratoire du Musée de la musique
14h La pluridisciplinarité, une approche nécessaire pour les arts décoratifs Agnès Mathieu Daudé
14h30 Mécanique du bois appliquée aux panneaux peints du patrimoine Julien COLMARS
15h Investigations des oeuvres en 3D – Application au  bureau mécanique de Giovani Socci Frédéric LEBLANC
15h30 Apport d’essais de laboratoire en conservation. Traitement de mobilier par congélation. Application à la collection du musée de Sarlat Emmanuel MAURIN
16h Conclusion – Fin
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s